facebook twitter youtube instagram

espengfrger

app-storegoogle-play

logo-otavalo

Cimetière indigène Previous


  • cementerio-1.jpg
  • cementerio-2.jpg
Température moyenne:

14°C

Altitude:

2565 m d'altitude

Ne pas oublier...:
  • chaussures confortables
  • êtements chauds pendant l'hiver
  • appareil photo
Activités possibles:
  • Tourisme culturel
  • Photographie
Conseils et précautions:

Conseil : avant de prendre des photos,n'oubliez pas de demander l'autorisation

Il est coutume de se rendre au cimetière les lundis et jeudis et plus spécifiquement le 2 novembre, jour des morts. Les indigènes de la région vont visiter leurs défunts, leur rendre hommage avec des offrandes, chanter et se recueillir.

Il existe deux cimetières à Otavalo, celui des métisses et l'autre des indigènes. Dans celui de la communauté indigène on peut retrouver les traditions et coutumes ancestrales.

Afin de commémorer le souvenir des morts, les indigènes préparent toute sorte de nourriture dont le plat préféré du défunt et vont au cimetière très tôt le matin. Ils placent sur la croix, des couronnes et des petits mots. Puis la famille met sur la tombe un grand plat avec du maïs, des pommes de terre, des avocats, des bananes, du riz, des haricots, du mais grillé, champus, colada de churros… afin de partager avec ces mets avec le mort. Puis, afin de tenir au courant le défunt,  quelques membres de la famille commencent à relater les événements de l'année ou ce qui s'est passé depuis que la personne est partie. Les familles restent sur la tombe toute la journée jusqu'à ce que le curé célèbre la messe dans le cimetière pour demander le repos éternel des âmes de tous les défunts.

Les premiers jours de novembre à Otavalo, il est possible de découvrir divers plats typiques de la saison, les guaguas de pan (des petits pains en forme de bonhomme), la colada de churos (potage avec des petits escargots), colada morada (jus épais de divers fruits) et el champus qui est une préparation à base de maïs fermenté sucrée avec de la canne à sucre. Toutes les communautés indigènes préparent les guaguas de pan comme symbole et représentation de l’esprit sain, raison pour laquelle toutes les formes des guaguas de pan n’ont pas d’extrémités.

 



Leave a Comment

banner-nuevos-productos-fr

banner-pymes-turisticos-fr

Banner-SIM-fr

Instagram @otavalotravel